Ado: Des projets de Malheurs pour les Ivoiriens

Posted on 16 décembre 2010

0


 

Une marche dite pacifique qui se transforment en attaque des FDS. Des militants qui deviennent miliciens. Pourquoi avoir brûler vif trois policiers à Abobo si tant est que la marche visait la télévision nationale, RTI. Pourquoi ces « militants » avaient-ils des armes (blanches ou à feux).

Attention certaines images pourraient choquer la sensibilité des lecteurs.

Des individus, armes au poing, et présentsdans les différents groupes demanifestants s’en sont pris à des Forces de l’ordre comme à Abobo, où des policiers ont été assassinés à l’aide d’armesà feu.Selon le bilan du gouvernement ivoirien, rendu public par le ministre del’Intérieur, Emile Guiriéoulou, on dénombre 20 morts, dont 10 éléments des Forces de défense et de sécurité (Fds). Dont 7 tués par balle et 3 calcinés dansleurs maisons que les manifestants avaient incendiés alors que ces éléments s’y trouvaient.

Ainsi que 10 civils et de nombreux blessés évacués dansplusieurs centres de soin dans la capitale économique. Plusieurs manifestants avaient en leur possession des armes de guerre dont ils ont fait usage en direction d’éléments de la force publique.

Posted in: Dans l'actu