Les banques françaises refusent de payer les Ivoiriens

Posted on 23 décembre 2010

0


De nombreux fonctionnaires ont eu la désagréable surprise de se voir refuser le paiement de leurs salaires dans certaines banques françaises installées en Côte d’Ivoire.

Plateau, centre des affaires. Il est 9 heures 15. Dans la longue file d’attente de nombreuses personnes sont en colère. La raison : l’agence de la Société Générale des Banques de Côte d’ivoire (SGBCI) du plateau, n’a pas encore ouvert. «D’habitude, elles ouvrent à 8 heures. Et surtout que nous sommes à la veille des fêtes, on ne comprend pas », se plaint Augustin J. Il est professeur dans une école technique à Abidjan. Une heure plus tard, point d’ouverture.  «C’est pareil dans la plupart des agences SGBCI où je suis allé ce matin », précise Yvonne Allou, venu faire un retrait au guichet automatique.Renseignement pris auprès d’une source interne de la Générale, ordre a été donné de ne pas ouvrir. Pire, « de ne pas payer le salaire des fonctionnaires de Côte d’Ivoire », revèle notre source. «Il en est ainsi dans toutes les banques françaises en Côte d’Ivoire ou les agents de l’Etat ont leurs comptes. BICICI, Crédit Agricole (ex-SIB) », précise G.Z agent au trésor.

Au ministère de l’économie et des finances, la nouvelle leur parvient assez vite. Le gouvernement est saisi et le Président élu Laurent Gbagbo donne ordre de débloquer la situation « si ces banques françaises tiennent à rester en Côte d’Ivoire ».

La menace est prise très au sérieux dans la sphère bancaire. Vers 11 heures la situation s’améliore. L’agence de la SGBCI du plateau que nous avons visité ouvre ses portes, à la grande joie des clients qui sont devenus de plus en plus nombreux.

Pas tous payés !

Pour certains, ils pourront toucher leurs paies aujourd’hui. Mais pour d’autres (et ils sont les plus nombreux) «c’est aujourd’hui que le virement est passé donc ils devront attendre demain », précise une caissière sous le couvert de l’anonymat. «Je trouve que c’est pas sérieux », lance indigné Alfred B. On lui a demandé de repasser le lendemain. «Il faut que je songe à me tourner vers des banques nationales », menace t-il.

Depuis le fin des élections, Laurent Gbagbo qui a été élu président de la république avec 51% des voix, a promis que les salaires des fonctionnaires seraient payés alors que son adversaire malheureux Alassane Ouattara aidé par la France et l’ONU complote en vain pour saboter les finances ivoiriens et paralyser les nombreux foyers.

Ce mercredi 22 décembre, le ministère de l’économie et des finances dans un communiqué a indiqué que les salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat avait été virés. Il a d’ailleurs rassuré « que les salaires seront toujours payés ».

Posted in: Dans l'actu