Le Gl Mangou sauve les soldats de l’Onuci

Posted on 28 décembre 2010

0


Un convoi de la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire, l’Onuci, a été stoppé aujourd’hui à Abidjan par une « foule nombreuse », a annoncé l’Onuci dans un communiqué.
Le convoi composé de trois véhicules de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) transportait 22 Casques bleus. Il a été envahi dans le quartier populaire de Yopougon (ouest) alors qu’il venait de l’intérieur du pays, indique le texte. « Une foule nombreuse a encerclé le convoi, blessant un soldat au bras et incendiant un des trois véhicules », poursuit l’Onuci.

Selon la mission, la situation est « retournée à la normale » grâce à l’intervention du général Philippe Mangou, chef d’état-major des armées de Côte d’Ivoire.

Laurent Gbagbo a exigé le départ de l’Onuci, qu’il accuse de soutenir l’ex-rébellion alliée à Alassane Ouattara, reconnu président par une immense partie de la communauté internationale. Pour les populations de Yopougon, les soldats de l’Onuci narguent les Ivoiriens en se promenant dans les rues de la capitale.

Junior Radey

Un convoi de la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire, l’Onuci, a été attaqué aujourd’hui à Abidjan par une « foule nombreuse » et un Casque bleu a été blessé à la machette lors de cet incident, a annoncé l’Onuci dans un communiqué. 

Le convoi composé de trois véhicules de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) transportait 22 Casques bleus. Il a été attaqué dans le quartier populaire de Yopougon (ouest) alors qu’il venait de l’intérieur du pays, indique le texte. « Une foule nombreuse a encerclé le convoi, blessant un soldat au bras avec une machette et incendiant un des trois véhicules », poursuit l’Onuci.

Selon la mission, la situation est « retournée à la normale » grâce à l’intervention du général Philippe Mangou, chef d’état-major des forces fidèles au président sortant Laurent Gbagbo, dont le quartier de Yopougon est un bastion.

L’Onuci « condamne vigoureusement cette attaque et réitère sa détermination à poursuivre son travail au service du peuple ivoirien ». Le chef de l’Onuci Choï Young-Jin avait dénoncé la semaine dernière l’accroissement des « actes hostiles » contre la mission commis par le camp Gbagbo.

Laurent Gbagbo a exigé le départ de l’Onuci, qu’il accuse de soutenir l’ex-rébellion alliée à Alassane Ouattara, reconnu président par une immense partie de la communauté internationale.

Posted in: Dans l'actu