L’ONUCI demande l’augmentation de ses effectifs

Posted on 6 janvier 2011

0


NEW YORK – L’ Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a demandé mercredi au Conseil de Sécurité l’envoi de soldats supplémentaires en Côte d’Ivoire. Selon le français Alain LeRoy, chef des opérations de maintien de la paix des Nations unies, « il va s’agir d’un chiffre compris entre 1000 et 2000 casques bleus». Ils auront entre outres missions de « protéger …le quartier général d’Alassane Ouattara » où sont déjà postés plus de 900 casques bleus.

Monsieur Leroy, après un bref séjour à Abidjan où il n’a rencontré que l’opposant Alassane Ouattara, a présenté un rapport « alarmant » estimant que la situation se dégradait. Pour Monsieur Leroy, les témoignages télévisés des victimes de l’ONUCI sont une « incitation à la haine » des médias ivoiriens.

Le mercredi 29 décembre, des soldats de l’ONUCI ont tiré à balles réelles sur une foule de jeunes rassemblés à Abobo, un quartier populaire d’Abidjan, faisant des blessés graves. Transportés à l’Hôpital Militaire d’Abidjan, ces blessés ont pu être sauvés.

Le gouvernement ivoirien, puis le Président Laurent Gbagbo ont déjà exigé le départ « immédiat » de l’ONUCI et de la force Licorne en raison de leur « partialité » dans la crise en Côte d’Ivoire.

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51, 45%) contre son adversaire Alassane Ouattara (48%). Le chef de la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, Yung-Ji-Choi en violation de son mandat, a lui aussi déclaré sur les médias français, Alassane Ouattara, élu replongeant ainsi le pays dans une grave crise.