La situation sanitaire se dégrade dans le nord

Posted on 12 janvier 2011

0


Côte d’Ivoire – La situation sanitaire  est de plus en plus préoccupante depuis un mois, dans des départements du nord qui sont sous contrôle des rebelles  des Forces Nouvelles, proche d’Alassane Ouattara.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) annonce 11 décès dans les départements de Séguéla, Katiola et Béoumi, au nord du pays. Si deux cas ont été directement imputés à la fièvre jaune, 21 autres cas suspects doivent encore être confirmés dans ces départements et celui de Mankono.L a séance de la vaccination qui devrait avoir lieu est à son deuxième report pour des raisons d’insécurité selon les sources proche de l’OMS.

Le coup d’Etat manqué de septembre 2002 qui s’est mué en rébellion armée a plongé le nord du pays dans la pauvreté. Plusieurs infrastructures, notamment sanitaires sont détruites. Le personnel sanitaire manque, les fonctionnaires ayant fui les exactions des rebelles des Forces Nouvelles.

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51, 45%) contre son adversaire Alassane Ouattara (48%). Le chef de la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, en violation de son mandat, a lui aussi déclaré sur les médias français, Alassane Ouattara, élu.

Depuis lors, Nicolas Sarkozy – avec ses pairs de l’Union européenne – tente d’imposer Alassane Ouattara à la tête de l’Etat ivoirien. Ils multiplient les pratiques et sanctions contre les autorités ivoiriennes, replongeant ainsi, le pays dans une grave crise.