Côte d’ivoire: Alassane Ouattara réitère son mot d’ordre à la désobéissance civile

Posted on 17 janvier 2011

1


Abidjan- L’opposant Alassane Ouattara a appelé jeudi, encore une fois de plus, à la désobéissance civile, a-t-on appris par un communiqué dont Directscoop a reçu une copie.

Ce communiqué, lu par un responsable du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Maurice Guikahué, demande aux ivoiriens de faire d’Abidjan, une « ville morte »  dès ce mardi.Pour certains commerçants, ces incessants mots d’ordre invitant la population à un arrêt de travail ne sont pas faits à leur avantage, d’autant plus que sans travail, ils ne peuvent avoir de quoi vivre. C’est pourquoi, ils comptent une fois de plus bouder cet appel.Après avoir appelé sans succès à la grève générale, Alassane Ouattara a même menacé le samedi 08 janvier, de sanctionner les fonctionnaires qui lui sont insoumis.

Ignorant ces menaces, les Ivoiriens continuent de vaquer tranquillement à leurs occupations quotidiennes, obéissant plutôt à l’appel du Président Gbagbo qui a invité l’administration et toute la population à se mettre au travail.

La France appuie l’opposant Alassane Ouattara pour essayer d’asphyxier économiquement le pays en espérant que les activités économiques s’arrêtent à la suite de leurs appels.

Le Président Laurent Gbagbo reste le détenteur exclusif du pouvoir, la majeure partie de la population, l’armée, l’administration et toutes les institutions du pays l’ayant reconnu.