Côte d’ivoire: Des partisans du président Gbagbo reprimés à Bouaké

Posted on 19 janvier 2011

1


Bouaké-Depuis plusieurs semaines, les militants LMP (la Majorité Présidentielle), soutenant Laurent Gbagbo sont l’objet d’agressions à Bouaké, zone sous contrôle de la rébellion, a-t-on appris d’une source à Bouaké.

Selon cette source, Koffi N’dri Elvis, Secrétaire de section PDCI, est l’indicateur des partisans de Laurent Gbagbo à Shériff Ousmane, chef rebelle des forvces nouvelles, commandant la zone de Bouaké.

Ces derniers, victimes des exactions de la rébellion proche d’Alassane Ouattara,sont poursuivis jusque dans les villages, où ils sont débusqués par les rebelles qui terrorisent ainsi les populations.

Depuis septembre 2002, la rébellion des Forces Nouvelles qui soutient Alassane Dramane Ouattara, se livre à des violences extrêmes sur les populations, qui continuent encore aujourd’hui de fuir les zones sous leur contrôle pour se réfugier au sud, contrôlée par le gouvernement.

Pendant et après les élections, des militants de La Majorité Présidentielle (LMP) soutenant Laurent Gbagbo, ont été victimes d’agressions de la part des militants du Rassamblement Des Républicains (RDR), parti d’Alassane Ouattara.

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51, 45%) contre son adversaire Alassane Ouattara (48%). Le chef de la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, en violation de son mandat, a lui, déclaré sur les médias français, Alassane Ouattara, élu.

Posted in: Dans l'actu