Daoukro (Centre) : Les partisans de Ouattara incendient des domiciles.

Posted on 20 janvier 2011

0


Des partisans de l’opposant Alassane Ouattara ont incendié jeudi les domiciles de certaines personnalités ivoiriennes. Les domiciles du Professeur Atta Servais et de la ministre Henriette Lagou sont partis en fumé, a constaté un journaliste de directscoop sur place.

Prétextant la mutation du Sous-Préfet du département, les partisans de l’opposant Alassane Ouattara ont pris d’assaut le centre ville pour manifester violemment. Détruisant tout sur leurs passages, ils s’en sont pris aux biens de proches du Président ivoirien.

Daoukro, fief de l’ancien Président Henri Konan Bédié, allié de Ouattara au second tour, a été en proie à des violences lors du second tour. La Ministre Henriette Lagou, Directeur local de campagne du Président Gbagbo, a été blessé lors d’une agression durant le scrutin.

Des violences ainsi que des actes de fraudes ont entâché le bon déroulement du second tour des présidentielles ivoiriennes. Plusieurs observateurs ont relévé dans leurs rapports des viols, des empêchements de votes, des agressions sur les partisans d’un camp.

La représentante du Président Laurent Gbagbo  à Korhogo est décédée des suites de ses blessures. La délégation du Ministre  Alphonse Douaty, un proche du Président Gbagbo, a fait l’objet de séquestration à Man. 17 observateurs de l’Union Européenne (UE), qui se faisait eux aussi séquestrer au nord ont dû être exfiltrés.

Le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction chargée de proclamer les résultats définitifs des élections présidentielles, se fondant sur « ces faits avérés de violations graves des droits de l’homme et des cas de fraudes constatés », a annulé les résultats de 7 des 14 départements qui ont fait l’objet de requêtes de la part de La Majorité Présidentielle (LMP).