Kadhafi prévient l’occident d’arrêter leur ingérence dans les affaires de la Côte-d’Ivoire

Posted on 20 janvier 2011

2


Tripoli- Le Leader Libyen, Mouammar Kadhafi, a mis en garde lundi, les puissances occidentales contre leurs ingérences dans les affaires africaines et les a appelées à respecter le système de gouvernement choisi par les peuples africains, a constaté Direct Scoop.

“Est-il arrivé une fois à l’Afrique de qualifier d’irrégulières les élections en France, en Grande-Bretagne ou dans n’importe quel autre pays européen? Alors, qui leur donne le droit de superviser les élections en Afrique? Sommes-nous des minables ou des imbéciles pour avoir besoin d’accord  parental pour gérer nos propres affaires?” s’est-il interrogé.

Kadhafi a affirmé que la crise politique  en Côte d’Ivoire est due aux ingérences étrangères.

Kadhafi a encouragé les Ivoiriens  de la diaspora à être influents dans les élections des pays où ils résident parce que le continent africain souhaite entretenir une relation positive avec l’Europe et il a exhorté leurs pays d’adoption ou d’accueil à ne pas considérer les descendants Africains comme des citoyens de seconde zone ou des esclaves.

Plusieurs pays africains s’opposent à l’ingérence de l’Occident, notamment la France, dans le règlement de la crise ivoirienne. L’Afrique du Sud, l’Angola, la Gambie, le Cap-Vert, le Ghana, de même que la Russie, la Chine, le Brésil ont déjà manifesté leurs désaccords quant à l’usage de la force dans la crise que connaît le pays.

Depuis la réélection du Président Laurent Gbagbo avec  51,45%, la France tente d’imposer sans succès son adversaire Alassane Ouattara, un proche de Nicolas Sarkozy. Elle multiplie les ultimatums et autres sanctions par l’entremise de l’Union Européenne, préconisant une intervention armée de la CEDEAO qu’elle est prête à soutenir.