Résolution de l’ONU sur la Côte d’Ivoire.L’ambassadeur de Ouattara tenu de se taire

Posted on 20 janvier 2011

0


NEW YORK – La résolution des Nations portant sur l’envoi de 2000 soldats onusiens supplémentaires en Côte d’Ivoire a finalement été adoptée mercredi après moult tractations.

Selon des diplomates ayant pris part à la rencontre, le vote de la Russie était conditionné au silence de Youssouffou Bamba, l’ambassadeur pro-Ouattara à l’ONU (Organisation des Nations unies).

Pour la Russie, l’élection d’Alassane Ouattara ne sera « légitime que lorsqu’elle sera proclamée par le Conseil Constitutionnel », plus haute juridiction chargée de proclamer les résultats définitifs des élections présidentielles.

La Russie a exigé la veille le retrait du texte proposé par la France de mentions relatives à la reconnaissance d’Alassane Ouattara, comme Président élu de la Côte d’Ivoire. Ce texte a été rejeté la première fois le 10 janvier, par la Russie et la Chine pour des « ingérences politiques ».

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle, a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51%) contre son concurrent Alassane Ouattara (48%).  Mais le chef de la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, en violation de son mandat, a lui aussi déclaré via les médias occidentaux, un autre élu, Alassane Ouattara.

La France tente depuis lors d’imposer Ouattara, un proche de Sarkozy, multipliant les ultimatums et autres sanctions par le biais de l’UE (Union Européenne). Nicolas Sarkozy a préconisé une intervention armée menée par la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) qu’elle soutiendra. Le Président Burkinabé, soutien de la rébellion armée des Forces Nouvelles, a été reçu mardi à l’Elysée « pour parler de la Côte d’Ivoire ».