Compaoré à Paris.Les Verts dénonçent une « complaisance française »

Posted on 21 janvier 2011

3


PARIS Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a dénoncé mercredi dans un communiqué la « complaisance française » envers le président burkinabé, Blaise Compaoré, la comparant au « soutien affiché jusqu’au dernier moment à l’ex-dictateur tunisien Zine el-Abidine Ben Ali ».

Sa « visite de travail effectuée mardi à Paris en compagnie d’une délégation de la Cédéao pour rencontrer le président Nicolas Sarkozy en plein imbroglio ivoirien laisse penser que Blaise Compaoré reste à Paris un partenaire de choix », écrit le rassemblement écologiste.

« Cette complaisance envers un chef d’Etat mal élu ressemble au soutien affiché jusqu’au dernier moment à l’ex-dictateur tunisien Zine el-Abidine Ben Ali: même origine françafricaine moribonde, même rempart prétendu contre l’islamisme radical, mêmes intérêts géostratégiques inavouables… », poursuit le texte.

Blaise Compaoré  a pris une part active dans le conflit ivoirien. Tuteur de la rébellion des Forces Nouvelles à laquelle son pays a servi de base arrière, Blaise Compaoré a été désigné en 2004 Facilitateur dans ledit conflit. Il constitue avec le Président sénégalais, proche de Ouattara, les fervents partisans de l’option militaire en Côte d’Ivoire.

Arrivé au pouvoir en 1987 lors d’un putsch au cours duquel fut tué le « père de la révolution » Thomas Sankara, M. Compaoré a été réélu avec plus de 80% des suffrages lors de la présidentielle du 21 novembre dernier, un scrutin dont les conditions ont été dénoncées par ses opposants.