Des activistes pro- Alassane Ouattara sèment la terreur à Abobo

Posted on 21 janvier 2011

1


ABIDJAN- Des activistes du RHDP (coalition des partis qui soutiennent l’opposant Alassane Ouattara)  du grand marché d’Abobo situé non loin de la mairie, utilisent la violence pour contraindre les marchands à rester chez eux. La bande à Ouattara a envahi mercredi dernier ce lieu de commerce avec des hommes armés de fusils et de machettes obligeant ainsi les pauvres dames à abandonner étales et tables, a constaté Direct Scoop.

Selon nos sources sur les lieux, des badauds fanatisés, drogués sont constamment en action pour s’en prendre aux Ivoiriens qui vont au travail. Le «gbaka» qui par patriotisme voudrait reprendre son travail voit ses vitres brisées. Certains chauffeurs ont vu leurs taxis partir en fumée par la volonté de l’opposant Alassane Ouattara qui a donné un mot d’ordre clair à ses partisans.

Le mardi 11 janvier, cinq policiers ont été tués, « attaqués à l`arme lourde », dans le quartier d`Abobo (nord). Des témoins ont confirmé des tirs, à l`arme lourde et à l`arme légère, durant la nuit et en début de matinée dans ce quartier où la veille, des affrontements entre habitants et Forces de défense et de sécurité (FDS) avaient fait quatre morts, deux civils et deux FDS.

Après avoir appelé sans succès à la grève générale, Alassane Ouattara a même menacé le samedi 08 janvier, de sanctionner les fonctionnaires qui lui sont insoumis.

Ignorant ces menaces, les Ivoiriens continuent de vaquer tranquillement à leurs occupations quotidiennes, obéissant plutôt à l’appel du Président Gbagbo qui a invité l’administration et toute la population à se mettre au travail.

La France appuie l’opposant Alassane Ouattara pour essayer d’asphyxier économiquement le pays en espérant que les activités économiques s’arrêtent à la suite de leurs appels.

Le Président Laurent Gbagbo reste le détenteur exclusif du pouvoir, la majeure partie de la population, l’armée, l’administration et toutes les institutions du pays l’ayant reconnu.