Abengourou attaquée par les rebelles des Forces Nouvelles

Posted on 24 janvier 2011

1


ABENGOUROU (Est) – Des activistes se réclamant du RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix), coalition des partis proches d’Alassane Ouattara, sèment depuis lundi matin le trouble dans la capitale de l’Indénié.

Munis d’armes à feu, ils s’en prennent aux autorités de la ville. Plusieurs domiciles dont ceux du Préfet et du Commandant de la gendarmerie sont partis en fumée.

Des informations publiés par directscoop vendredi faisaient état d’une attaque imminente de la ville par les rebelles armés des FN en usant du même procédé qu’à Abobo, Duékoué et Lakota.

Des heurts sont survenus le 14 janvier à Lakota entre des activistes du RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix) et la population, suite au refus de celles-ci de suivre le mot d’orde de désobéissance civile lancée par Ouattara.

Plusieurs domiciles, dont celui de l’actuel Ministre de la Défense, Alain Dogou, ont été incendiés. Des blessés graves et 4 morts ont été dénombrés. La promptitude des éléments de la CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité) de Divo a permis d’éviter tout débordement.

Un couvre-feu étaient instauré le même jour à Abobo et Anyama suite à des attaques répétées, à l’arme lourde contre les Forces de Défenses et de Sécurité (FDS), causant les décès d’au moins 6 policiers.