La France dit abandonner l’option militaire et appelle à la patience

Posted on 26 janvier 2011

3


Paris – Le ministre de la Coopération Henri de Raincourt a estimé que la voie pacifique est « préférable » à l’option militaire en Côte d’Ivoire, et qu' »il faut faire preuve de patience », dans une interview diffusée mercredi par RFI.

« Je crois que si on peut parvenir à un aboutissement par la voie pacifique c’est toujours préférable à la voie militaire », a déclaré M. de Raincourt.

« Il faut faire très attention aux mesures que l’on veut mettre en place et donc forcément ça prend du temps mais je crois que la persévérance est une qualité qu’il faut savoir cultiver », a-t-il dit.

La Côte d’Ivoire est plongée dans une grave crise depuis la présidentielle du 28 novembre. La communauté internationale tient à installer au pouvoir par tous les moyens Alassane Ouattara, candidat malheureux du second tour . Certains pays de l’Afrique de l’Ouest brandissent la menace, comme dernier recours, d’une intervention militaire pour pousser le président élu Laurent Gbagbo vers la sortie.

Au journaliste qui l’interrogeait sur une « guerre d’usure » en Côte d’Ivoire, il a affirmé qu' »elle a déjà duré deux mois et elle peut certainement durer encore un peu mais au regard de l’enjeu, je crois qu’il faut faire preuve de patience ».

Lors d’un sommet dimanche et lundi à Addis Abeba, les chefs d’Etats de l’Union africaine essaieront d’harmoniser leurs positions alors que le Nigeria pousse pour l’option militaire, à la différence de l’Afrique du Sud et de l’Ouganda et de nombreux autres pays dont la Russie et la Chine.