Crise ivoirienne: Le président de l’Union Africaine en accord avec le président Laurent Gbagbo

Posted on 27 janvier 2011

0


Abidjan-Mardi, le président en exercice de l’Union Africaine Bingu Wa Mutharika a rencontré à Abidjan, le président Laurent Gbagbo. Interrogé après cette visite, il a déclaré qu’il « présenterait les propositions de son frère et ami[Laurent Gbagbo] » lors du prochain sommet de l’UA qui doit se tenir dès ce dimanche en Ethiopie.

En début de ce mois, Mutharika avait pourtant reclamé le départ du président Laurent Gbagbo . Cependant, comme plusieurs dirigeants, il préconise aujourd’hui la proposition du président Laurent Gbagbo. Celui-ci avait demandé la mise en place d’une commission internationale composée de représentants africains, européens, de la ligue arabe, de l’Organisation des Nations Unies; ayant pour but, le recomptage des voix.

Cette solution, rejetée catégoriquement par son opposant Alassane Dramane Ouattara qui met tout en oeuvre avec l’appui de la France pour une intervention militaire dans le pays, a de plus en plus l’assentiment de nombreux intellectuels et chefs d’Etats africains.

Plusieurs pays africains s’opposent à l’option militaire dans le règlement de la crise ivoirienne. Ainsi, après l’appel des intellectuels pour une solution pacifique, c’est maintenant au tour des chefs d’états, notamment ceux de l’Afrique du Sud, l’Angola, la Gambie, le Cap-Vert, le Ghana, de même que la Russie, la Chine, le Brésil.

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51, 45%) contre son adversaire Alassane Ouattara (48%). Le chef de la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, en violation de son mandat, a lui, déclaré sur les médias français, Alassane Ouattara, élu.

Posted in: Afrique, Dans l'actu