Afrique du Sud : Zuma refuse de recevoir Soro

Posted on 28 janvier 2011

2


PRETORIA- Le chef de l’Etat sud- africain, Jacob Zuma et son ministre des affaires étrangères, Mme Maite Nkoama-Mshabane, ont opposé mercredi un refus catégorique à la demande d’audience formulée par M. Soro Guillaume a- t-on appris d’une source proche du dossier.

En tournée en Afrique australe, le chef de la rébellion armée en Côte-d’Ivoire, un proche de Ouattara Alassane a sollicité une rencontre avec les autorités sud-africaine depuis Lusaka(Zambie).  L’homme de main de l’opposant Alassane Ouattara s’y était rendu pour demander au gouvernement Zambien d’appuyer le renversement par les armes du régime du Président ivoirien légalement réélu, Laurent Gbagbo.

Cela fait une semaine que Soro Guillaume parcourt les capitales africaines pour persuader des chefs d’Etats africains à soutenir une intervention armée contre la Côte d’ivoire enfin d’installer M. Ouattara Alassane candidat malheureux des élections du 28 novembre au pouvoir.

Plusieurs pays africains s’opposent à l’option militaire préconisée par l’Occident, notamment la France, dans le règlement de la crise ivoirienne. L’Afrique du Sud, l’Angola, la Gambie, le Cap-Vert, le Ghana, l’Ouganda de même que la Russie, la Chine et le Brésil ont déjà manifesté leurs désaccords quant à l’usage de la force dans la crise que connaît la Côte- d’Ivoire

Depuis la réélection du Président Laurent Gbagbo avec  51,45%, la France tente d’imposer sans succès son adversaire Alassane Ouattara, un proche de Nicolas Sarkozy. Elle multiplie les ultimatums et autres sanctions par l’entremise de l’Union Européenne, préconisant une intervention armée de la CEDEAO qu’elle soutiendrait.