La police française tente de déloger l’ambassadeur Pierre Kipré

Posted on 28 janvier 2011

4


Paris-L’ambassadeur de Côte d’Ivoire à Paris, Pierre Kipré a reçu hier, la visite musclée de la police française pour le forcer à quitter son domicile, selon une source à paris.

Des dizaines de crs de la police française, cagoulés et en tenue de combat, ont fait irruption au domicile du diplomate, sous instruction d’Aly Coulibaly, nommé par l’opposant Alassane Ouattara, dans le but de le déloger.

Apprenant la présence des policiers chez l’ambassadeur, plusieurs ivoiriens s’y sont rendus, afin de le « protéger ».

Cette tension a duré jusque tard dans la nuit, où les soutiens de Pierre Kipre s’attendaient à une probable attaque des pro-ouattara, soutenus par la police française.

Les partisans de l’opposant Alassane Dramane Ouattara ont assiégé l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris, pour installer Aly Coulibaly, nommé par Alassane Ouattara.Sacageant tout sur leu passage et molestant sous le regard de la police française, des partisans du président Laurent Gbagbo.

La France a reconnu Aly Coulibaly, nommé par l’opposant Alassane Dramane Ouattara. Acte dont la réciprocité qui a cours en matière diplomatique ne s’est pas fait attendre, la Côte d’Ivoire ayant à son tour, mis fin à l’accréditation de Jean-Marc Simon, ambassadeur de France.

La France tente d’imposer l’opposant Alassane Ouattara, ami de longue date de Nicolas Sarkozy, candidat perdant aux élections présidentielles en Côte d’Ivoire.

Un bras de fer oppose le Président ivoirien réélu, Laurent Gbagbo (51,45%), aux dirigeants français qui tentent, par tous moyens y compris la force, d’imposer l’opposant Alassane Ouattara, un proche de Sarkozy, à la tête de la Côte d’Ivoire en dépit de sa défaite (48,55%)  dûment proclamée par le Conseil constitutionnel, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle.