UA: réunion vendredi sur la crise ivoirienne

Posted on 28 janvier 2011

0


ADDIS-ABEBA – Une importante réunion de l`Union africaine (UA) sur la crise ivoirienne se tiendra vendredi en fin d`après-midi à Addis Abeba, en présence de plusieurs chefs d`Etat et en préambule au sommet de l`UA qui s`ouvre dimanche, a-t-on appris de source officielle.

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l`UA se réunit à partir de 17H00 (14H00 GMT) au siège de l`organisation africaine, ont annoncé les services de communication de l`UA.

Les présidents du Nigeria Jonathan Goodluck et d`Afrique du Sud Jacob Zuma seront présents, a indiqué des sources proches du dossier.

Le Premier ministre kényan Raila Odinga, médiateur désigné par l`UA pour trouver une issue à la crise née de la présidentielle en Côte d`Ivoire, participera également à la rencontre, selon ces sources.

Selon ces mêmes sources M. Odinga est arrivé en début d`après-midi au siège de l`UA à Addis Abeba. Il présentera les résultats de sa médiation au cours de la réunion du CPS, selon une source au sein de son entourage.

La médiation de Raïla Odonga en Côte-d’Ivoire s’était montrer infructueuse face au refus de l’opposant Alassane Ouattara à accepter  la main tendue du président élu Laurent Gbagbo s’accrochant à une l’intervention militaire de la Cédéao.

Depuis la réélection du Président Laurent Gbagbo avec  51,45%, la France tente d’imposer sans succès son adversaire Alassane Ouattara, un proche de Nicolas Sarkozy. Elle multiplie les ultimatums et autres sanctions par l’entremise de l’Union Européenne, préconisant une intervention armée de la CEDEAO qu’elle est prête à soutenir.

Plusieurs pays africains s’opposent à  l’option militaire préconisée par l’Occident, notamment la France, dans le règlement de la crise ivoirienne. L’Afrique du Sud, l’Angola, la Gambie, le Cap-Vert, le Ghana, de même que la Russie, la Chine, le Brésil ont déjà manifesté leurs désaccords quant à l’usage de la force dans la crise que connaît le pays.