Gabon : Les forces de l’ordre déroutés à Rio (Libreville)

Posted on 29 janvier 2011

2


LIBREVILLE – Des heurts ont éclatés samedi entre les populations et les forces de l’ordre gabonaises, à Rio, un bastion de l’opposition gabonaise à Libreville. Les forces de l’ordre, ont été contraintes de prendre la fuite face à une foule nombreuse qui se faisait de plus en plus menaçante.

Le Gabon est en proie à des violences depuis la prestation télévisée mardi de l’opposant André Mbame Obame en tant que « Président élu du Gabon ».  Jeudi, les forces de police ont instauré un blocus, après avoir délogé « violemment » des partisans de l’opposition qui y manifestaient, devant le siège du PNUD (Programme des Nations unies pour le Développement), refuge d’André Obame et son gouvernement. Il refuse d’en sortir tant qu’il n’aura pas obtenu la « reconnaissance de l’ONU (Organisation des Nations unies) ».

André M’ba Obame a prêté serment mardi en tant que « Président élu du Gabon conformément à l’article 12 de la constitution » et a formé un gouvernement de 19 membres. La dissolution de son parti a été annoncée par le Ministre de l’Intérieur de Bongo qui le menace de « poursuites ».

Les élections contestées d’août 2009 ont donné Ali Bongo vainqueur en remplacement de son défunt père. Michel de Bonnecorse, ancien conseiller à l’Elysée à l’époque de Jacques Chirac a révélé, dans un documentaire publié récemment sur France 2, que Paris avaient fait renverser les chiffres qui donnaient Obame vainqueur.