L’UA désavoue la Cédeao

Posted on 29 janvier 2011

1


ADDIS-ABEBA – Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’UA (Union Africaine) s’est prononcé vendredi en faveur d’une solution négociée, à travers « le dialogue » pour une sortie de crise en Côte d’Ivoire.

Le conseil de Paix et de Sécurité (CPS) a décidé de la mise en place d’un « panel » de 5 chefs d’Etat africains des 5 régions d’Afrique. Ce groupe de travail présidé par le Président Mauritanien devra à l’issue d’une évaluation des évènements électoraux et post-électoraux en Côte d’Ivoire, rendra dans un délai d’1 mois, des « décisions contraignantes pour toutes les parties ivoiriennes ».

Le 24 janvier, le Nigeria a demandé une résolution de l’ONU l’autorisant à intervenir militairement pour imposer Alassane Ouattara à la tête du pays. Plusieurs pays africains se sont opposés à  l’option militaire préconisée par l’Occident, notamment la France, dans le règlement de la crise ivoirienne.

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51, 45%) contre son adversaire Alassane Ouattara (48%). Le chef de la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, en violation de son mandat, a lui, déclaré sur les médias français, Alassane Ouattara, élu.