Côte d’ivoire: la création d’un panel pour installer Alassane Ouattara

Posted on 31 janvier 2011

2


ADDIS-ABEBA – Jean Ping, président de la commission de l’Union Africaine (ua) a dévoilé avant-hier, l’intention de certains dirigeants africains dirigeants  d’imposer l’opposant Alassane Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire, à travers le panel des cinq chefs d’Etat.

Les chefs d’Etat du Sénégal, du Burkina-Faso, de la Mauritanie, du Togo, du Bénin, le Secrétaire Général de l’Onu et son représentant en Côte d’Ivoire,ont tenu une réunion de « concertation » à huis clos, à cet effet.

« La création du panel des cinq chefs d’Etat africains vise à amener Alassane Ouattara à exercer la réalité du pouvoir en Côte d’ivoire par la négociation, et ne remet pas en cause la reconnaissance par l’Union Africaine de sa victoire à la présidentielle du 28 novembre », a dit Jean Ping à la sortie de cette réunion.

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’ua a proposé vendredi, un panel de cinq dirigeants africains composé du Burkina, du Tchad, de l’Afrique du Sud, de la Tanzanie et de la Mauritanie,devant « évaluer la situation et…proposer une solution politique d’ensemble ».

L’option militaire a  été écartée par de nombreux chefs d’Etat dans la résolution de la crise ivoirienne, laissant la place à la négociation.

La France soutient la cédéao pour une option militaire dans le but d’installer au pouvoir Alassane Ouattara.

Un bras de fer oppose le Président ivoirien réélu, Laurent Gbagbo (51, 45%), aux dirigeants français qui tentent, par tous moyens y compris la force, d’imposer l’opposant Alassane Ouattara, un proche de Sarkozy, à la tête de la Côte d’Ivoire en dépit de sa défaite (48,55%)  dûment proclamée par le Conseil constitutionnel, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle.

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51, 45%) contre son adversaire Alassane Ouattara (48%). Le chef de la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, en violation de son mandat, a lui, déclaré sur les médias français, Alassane Ouattara, élu.