Les habitants du Golf Hôtel dénoncent leurs conditions de vie difficile

Posted on 3 février 2011

0


Des militants du RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix) installés à l’hôtel du Golf, ont manifesté mardi pour exprimer leurs colère et désarroi, et interpeller leurs responsables pour lesquels ils se « seraient sacrifiés », a-t-on appris d’un témoin sur place.

« On n’en peut plus, cela fait plus d’un mois qu’on est là et on ne voit rien, certains tombent malades et personne ne nous aide. Comme des animaux dehors on est laissé pour compte », a confié un militant du RDR (Rassemblement Des Républicains), parti de Ouattara, au téléphone à  son interlocuteur.

C’est un vent de grogne, de contestations grandissantes que les militants du RHDP ont exprimé, dénonçant les conditions de vie déplorables, la démotivation et un sentiment  d’amertume et de fatigue générale.

Abandonnés par leurs leaders, ces derniers affichent des regrets, vu la vie pénible qu’ils y mènent.  S’étant rendus compte que l’effectivité du pouvoir est entre les mains du Président Laurent Gbagbo, ils cherchent à rentrer dans leurs familles.

Ceux qui tentent ou qui réussissent, menacés de mort par la rébellion, reviennent sur leur décision. C’est le cas du journaliste Dégny Maixent, qui s’est vu, sous les menaces de mort à son endroit ainsi qu’à celle de sa famille, obligé d’y revenir.

Refusant les résultats de l’élection présidentielle donnant Laurent Gbagbo vainqueur, l’opposant Alassane Ouattara est depuis plus d’un mois, au Golf Hôtel avec certains de ses partisans, les rebelles ainsi que les soldats de l’ONUCI et de la Force licorne.