Koné Zakarhia et ses hommes seraient à Abobo pour une offensive.

Posted on 10 février 2011

5


ABIDJAN- Le rebelle Koné Zakharia et ses hommes seraient à Abobo depuis quelques  jours avec deux autres chefs rebelles proches de Sherif Ousmane et Losseni Fofana d’où ils s’apprêteraient à lancer une offensive en cas d’échec de la médiation du panel a-t-on appris d’une source proche du dossier.

Selon cette source,  ces rebelles proches de l’opposant Alassane Ouattara ne sont pas venu seule, ils sont accompagnés de commandos burkinabés. Ils se déplacent très souvent nuitamment et de surcroit à pieds entre Abobo-Avocatier et Abobo-derrière rail.

Ces hommes en armes seraient à la base de la tentative de prise du centre émetteur de la RTI (Radiotélévision Ivoirienne) à Abobo (Abidjan) le lundi.

Cette tentative avait donné lieu à des affrontements entre les FDS (forces de défense et de sécurité) assurant la sécurité dudit centre et les agresseurs. Des échanges de tirs ont été entendus, selon des sources sur place. Le commissariat du XXIème arrondissement, situé non loin de là, avait été attaqué à l’arme lourde.

Ces évènements intervenaient alors que les experts du Panel de l’UA (Union Africaine) avaient entamé lundi les premières consultations dans le cadre du règlement pacifique de la crise ivoirienne.

Koné Zakharia et ses hommes, tous proches de Ouattara  affichent  depuis le début de la crise une préférence pour l’usage de la force. La commune d’Abobo, réputée proche de Ouattara, a été, début janvier, le théâtre de violences ciblées contre les FDS, causant la mort de plusieurs policiers.

Refusant sa défaite, l’opposant Alassane Ouattara, soutenu par la France, tente par tous les moyens, de déloger le Président élu et proclamé vainqueur par le Conseil Constitutionnel, Laurent Gbagbo.