Marginalisée au « Golf », une personnalité du camp Ouattara se réfugie à Paris

Posted on 11 février 2011

2


PARIS – Alphonse Djédjé-Mady, Président du directoire du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP, coalition de partis politiques alliés de Ouattara) est en visite privée à Paris, a constaté un journaliste de Directscoop.

Le « bouillant » Secrétaire Général (SG) du PDCI (Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, dirigé par Bédié) a déposé depuis quelques jours ses valises dans un des hôtels de la capitale française. Aux dires de certaines indiscrétions, Djédjé-Mady en avait marre d’être « mis au ban » et ce depuis la défaite au premier tour de son leader Henri Konan Bédié. « Il a donc décidé de venir se reposer et prendre du recul », explique notre source qui révèle la présence « d’autres gens du Golf à Paris».

L’on se souvient qu’au second tour, Ahoussy Jeannot avait été préféré à Alphonse Djédjé-Mady au sein de la Direction Nationale de Campagne Commune du RHDP, alors qu’il était  Directeur national de Campagne du candidat Bédié. Une décision qui semble-t-il n’a pas été du goût de celui que l’on soupçonne d’être « la taupe de Gbagbo au sein du PDCI ».

Djédjé-Mady s’était muré dans un « étrange » silence tout le long de la campagne du second tour. Les quelques sorties qu’il fera au nom du RHDP aux lendemains de la proclamation par le Conseil Constitutionnel, organe juridictionnel habilité à donner les résultats définitifs des présidentielles, de la victoire du Président Laurent Gbagbo, appelant à des opérations « Pays mort » se solderont par un échec.

Une fois de plus, il sera progressivement mis à l’écart. D’autres personnalités lui sont de plus en plus préférées. L’ « historique » SG du RDR (Rassemblement Des Républicains, parti de Ouattara), Dagri Diabaté ou le chargé de la mobilisation, Maurice Kakou Guikahué – souvent considéré comme « sa doublure » car de la même ethnie (bété) et du même corps professionnel (médecin) –  ou encore le nouveau porte-voix du camp Ouattara, Patrick Achi du PDCI.

De plus en plus de personnalités du RHDP essaient de se désolidariser des positions radicales de leur camp. La semaine dernière, le leader de la Jeunesse du PDCI réussissait à « s’enfuir » du Golf Hôtel où s’est retiré sous la protection de l’ONUCI, le camp Ouattara. Kouadio Konan Bertin qui aurait subi quelques sévices de la part d’éléments incontrôlés de la rébellion des Forces Nouvelles qui s’y trouvent a juré « ne plus jamais y retourner ».