Burkina Faso : l’ex putschiste Ouali s’est évadé

Posted on 18 février 2011

6


OUAGADOUGOU –  Le capitaine Luther Ouali, cerveau présumé du coup d’état  manqué de 2004 contre le président Compaoré s’est évadé vendredi  lors d’une mutinerie à la maison d’arrêt  et de correction de Ouagadougou (MACO), a confié une source militaire à Direct Scoop.

‘’Tout le périmètre de la Maison d’arrêt est inaccessible même aux journalistes. Les opérations de ratissage seraient en cours parce que les autorités Burkinabé pensent que cette mutinerie pourrait cacher une vaste tentative d’évasion’’, ajoute cette source.

Selon cette source,  les prisonniers de la MACO  protestent depuis mercredi contre les conditions d’incarcérations difficiles. Cette protestation a tourné en mutinerie vendredi matin. Les nombreux blessés et la mort de quatre prisonniers suite à la répression  qui a suivi n’ont pas empêché l’évasion de plusieurs pensionnaires dont le capitaine Ouali.

Le Capitaine Luther Ouali avait été condamné le 17 avril 2004 à 10 années de prison par le Tribunal Militaire de Ouagadougou. Il est aussi accusé « de trahison et de collusion avec une puissance étrangère, notamment la Côte d’Ivoire »,  en vue de renverser le Président Compaoré. Blaise Compaoré est arrivé au pouvoir en 1987 à la faveur d’un coup d’état qui avait enregistré l’assassinat du Capitaine Thomas Sankara, « père de la révolution burkinabè».

Ces troubles interviennent alors que le président Burkinabè Blaise Compaoré doit prendre part lundi à Abidjan à une réunion du panel des chefs d’Etat mis en place par l’UA (Union Africaine) dans le cadre du règlement de la crise ivoirienne.

Cette visite suscite le courroux d’une grande partie de la population ivoirienne qui a, lors de plusieurs rassemblements, « récusé » Blaise Compaoré. Certaines organisations de jeunes ont prévenu lui préparer « un accueil avec des posters de Sankara ».