La Cédéao s’oppose à la mission du panel en Côte d’Ivoire

Posted on 22 février 2011

4


ABUJA- la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) s’est opposé le mardi à la visite en Côte d’Ivoire du panel des quatre chefs d’Etat Africains en vue de trouver un dénouement pacifique à la crise ivoirienne a-t-on appris d’une source proche de la diplomatie Nigériane.
« La Commission de la Cédéao s’insurge de voir que le panel a malgré tout décidé d`effectuer immédiatement la visite, sans la participation du Président Burkinabé Blaise Compaoré a estimé la Cédéao dans un communiqué.
Pour la Commission de la Cédéao, la situation à Abidjan n`était pas « propice à la tenue d`une mission d`une telle importance », indique-t-elle dans son communiqué visant à « clarifier la défection de Blaise Compaoré »
Annoncé pour faire partie de la délégation des cinq chefs d’états Africains devant venir en Côte d’Ivoire, le Président Burkinabé s’est rétracté face à la volonté des populations ivoiriennes hostiles à sa présence en Côte d’Ivoire en raison de ses antécédents dans la crise ivoirienne et de ses récentes déclarations favorables à une solution militaire dans le pays.
Les quatre autres chefs d`Etat membres de ce panel sont arrivés lundi à Abidjan où ils devaient présenter au président Laurent Gbagbo et à l’opposant Alassane Ouattara des propositions pour tenter de régler la crise ivoirienne.
Alassane Ouattara prétextant l’absence du Président burkinabé Blaise Compaoré avait refusé lundi soir de recevoir le Panel.
Un bras de fer oppose le Président ivoirien réélu, Laurent Gbagbo (51, 45%), aux dirigeants Français qui tentent, par tous moyens y compris la force et l’instrumentalisation de la CEDEAO, d’imposer l’opposant Alassane Ouattara, un proche de Sarkozy, à la tête de la Côte d’Ivoire en dépit de sa défaite (48,55%) dûment proclamée par le Conseil constitutionnel, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle.