BCEAO : Dakar tente de contourner Abidjan

Posted on 24 février 2011

1


DAKAR – La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a rendu public mercredi un communiqué dans lequel elle invite «les établissements de crédit ayant suspendu temporairement leurs activités en Côte d’Ivoire » à « se rapprocher des services de son siège à Dakar en vue de recueillir des informations sur les conditions de poursuite de leurs opérations avec la Bceao ». Une réunion est prévue avec les responsables desdites banques lundi à Dakar.
La BCEAO, selon plusieurs experts, tente de rétablir le lien avec le système bancaire ivoirien, qui reste de loin le plus important de la zone. « Par l’isolation de l’économie ivoirienne, la BCEAO a créé sa tombe », analyse un cadre de l’institution qui parle de « spectre d’une nouvelle monnaie ivoirienne ».
Le dernier sommet des chefs d’États de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) , sous influence française, a d’une part, transféré à l’opposant Alassane Ouattara, le pouvoir d’agir sur les comptes du pays et, d’autre part, forcé à la démission, le Gouverneur de la banque, Philippe Henri Dacoury-Tabley, désigné par Laurent Gbagbo, le Président en exercice de la Côte d’Ivoire. Le gouvernement ivoirien a immédiatement rejeté cette série de décisions qu’il a jugé « précipitée et inappropriée ».
Un bras de fer oppose le Président ivoirien réélu, Laurent Gbagbo (51, 45%), aux dirigeants français qui tentent, par tous les moyens y compris la force, d’imposer l’opposant Alassane Ouattara, un proche de Sarkozy, à la tête de la Côte d’Ivoire en dépit de sa défaite (48,55%) constatée par le Conseil constitutionnel, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle.

Posted in: Dans l'actu, Economie