Côte d’Ivoire : L’Union Africaine proroge le mandat du Panel

Posted on 1 mars 2011

8


ADDIS-ABEBA – Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA) a décidé lundi « de proroger le mandat du Groupe de haut niveau, en vue de lui permettre de poursuivre et de parachever, au cours du mois de mars 2011, l’accomplissement de son mandat » pour une résolution pacifique de la crise ivoirienne.

C’est une « nécessité pour le Groupe de disposer d’un temps supplémentaire limité pour parachever sa mission », peut-on lire dans le communiqué transmis à DirectScoop, à l’issue de la 263ème réunion du CPS.

Un Panel de chefs d’Etat africains avait été constitué fin janvier en vue de réévaluer le scrutin électoral de novembre 2010 et de proposer des solutions négociées à la crise ivoirienne. Les propositions de ce « Groupe » devraient être connues au plus tard le 28 février.

Le 21 février, le panel a effectué, à la suite d’experts chargés de l’évaluation technique du scrutin post-électoral, une mission à Abidjan, où il a rencontré le Président réélu Laurent Gbagbo et son opposant Alassane Ouattara qui conteste sa défaite constatée par le Conseil constitutionnel, plus haute juridiction ivoirienne chargée de donner les résultats définitifs.

Les Chefs d’Etat avaient également rencontré le Conseil constitutionnel et le représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en Côte d’Ivoire, Choi Young-Jin, qui avait « certifié » des chiffres contestés au sein même de la commission électorale et donnant Alassane Ouattara vainqueur.

Le Conseil Constitutionnel a proclamé Laurent Gbagbo élu avec 51,45% des suffrages. Le juge se fondant sur des cas de fraudes massives avérées et d’exactions commises sur les populations, notamment sur les partisans du Président Gbagbo, dans plusieurs zones du nord, a annulé certains votes.