Abidjan : L’ONUCI menace, les femmes patriotes poursuivent leur sit-in

Posted on 2 mars 2011

6


ABIDJAN – Plusieurs centaines de femmes tiennent depuis lundi un sit-in dans le quartier huppé de la Riviera 3, devant l’une des bases de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), a constaté mercredi un journaliste de DirectScoop.

Casseroles, marmites, foyer de cuisines devant le portail de l’institution, ces femmes semblent déterminées. Selon les organisatrices, ce sit-in doit durer 6 jours. Mais à en croire les manifestantes qui ont été dans la journée du mardi rejoint par « leurs enfants », seul le départ de l’organisation mettra fin à leur action.

Les soldats onusiens, visiblement gênés et exténués par la présence des manifestants qui se font de plus en plus brouillant, ont tenté par des tirs de sommation de les disperser. « Les gens de l’ONUCI tirent de plus en plus pour effrayer les femmes qui manifestent devant leur siège…C’est effrayant pour les enfants », rapporte une habitante joint par téléphone.

Les heurts se multiplient entre la population et les soldats de l’ONUCI, qui sont devenus indésirables en Côte d’Ivoire pour avoir tiré à plusieurs reprises à balles réelles sur des populations civiles. Le Président Laurent Gbagbo a demandé depuis décembre 2010, le départ de l’ONUCI, pour leur activisme aux côtés de la rébellion.

Le représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU (Organisation des Nations Unies), Young-Jin Choï, a créé la confusion et replongé le pays dans une grave crise en déclarant Alassane Ouattara élu dans les médias occidentaux, alors que le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction pour donner les résultats définitifs, avait proclamé et investi Laurent Gbagbo, Président de la république.