Fermeture de l’espace aérien ivoirien : l’Onuci viole la décision gouvernementale

Posted on 10 mars 2011

4


 

ABIDJAN (Plateau) – Jeudi matin, un avion de l’ONUCI a été aperçu dans le ciel en dépit de l’interdiction faite à l’institution par le gouvernement, a constaté un journaliste de DirectSccop.

Mercredi, un arrêté interministériel (ministères du transport, de l’intérieur et de la défense), lu par le porte-parole du ministre du transport a indiqué l’interdiction de l’espace aérien à tout avion de l’ONUCI et de la Force Licorne.

Cette mesure intervient au moment où les heurts se multiplient entre la population et les soldats de l’ONUCI, qui sont devenus indésirables en côte d’Ivoire pour avoir tiré à plusieurs reprises à balles réelles sur des populations civiles.

Le mercredi 29 décembre, des soldats de l’ONUCI  ont tiré sur une foule de jeunes rassemblés à Abobo, faisant des blessés graves.

Le jeudi 16 décembre, les casques bleus ont apporté leur soutien à la rébellion pro-Ouattara lors de la marche insurrectionnelle  organisée par le RHDP (Coalition politico-armée), proche d’Alassane Ouattara.

Le Chef de l’Etat ivoirien a réclamé depuis décembre 2010 le départ de l’ONUCI et de Licorne, qui tentent d’imposer par diverses manœuvres Alassane Ouattara, candidat malheureux au scrutin de novembre.

Le représentant spécial du Secrétaire Général de l’Onu, Choï Young-Jin, par une « certification » controversée, a créé la confusion sur les résultats de l’élection présidentielle et replongé le pays dans une grave crise. Le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction chargée de donner les résultats définitifs, a proclamé et investi Laurent Gbagbo, Président de la république.

Refusant sa défaite constatée par le Conseil Constitutionnel, Alassane Ouattara depuis son QG du Golf Hôtel où il est retiré avec l’ONUCI, la force  française Licorne et ses miliciens rebelles, tente de renverser le gouvernement  de Côte d’Ivoire.

Posted in: Dans l'actu