Côte d’Ivoire : l’embargo de l’UE profite aux opérateurs chinois

Posted on 11 mars 2011

4


ABIDJAN – Le Directeur Général du Port Autonome d’Abidjan, Marcel Gossio a marqué sur les antennes de la radio, vendredi, sa satisfaction quant aux missions menées pour la recherche de nouveaux partenaires, afin de contourner les sanctions de l’Union Européene (UE).

« Les négociations sont sur de bonnes voies et on note l’enthousiasme des opérateurs chinois », s’est-il exprimé.

De retour d’une mission en Asie, il a marqué la volonté de la Côte d’Ivoire de « sortir de l’Europe » en « diversifiant les partenaires ».

Les sociétés chinoises Shangaï Construction Group, China Sceco Group, Cpm Coporation, Taxing Sunhoo Shipbulding sont prêtes à accompagner le port d’Abidjan dans sa politique de diversification de partenaires. Elles exercent dans les domaines de la construction de ports, de ponts et de routes, du transport de marchandises en vrac et de l’industrie de construction ferroviaire.

Les échanges entre la Côte d’ivoire et la Chine s’évaluent à 2,5 millions de tonnes. Ils devraient s’accroître avec le lancement prochain d’une ligne maritime directe entre le port de Shangaï (premier mondial) et celui d’Abidjan.

Le 11 février, à la suite de l’interdiction des navires battant pavillon européen d’accoster sur les ports du pays décidée par l’union européenne dans le mois de janvier, les cargaisons de médicaments destinées à la Côte d’Ivoire ont été détournées vers le port de Dakar, mettant ainsi en danger la vie de millions de malades .

Cette mesure d’embargo fait partie d’une série de décisions de l’UE visant à asphyxier le pays à tous les niveaux, notamment au plan économique, sanitaire et de la diplomatie. Elle espère obtenir ainsi le départ du président Laurent Gbagbo du pouvoir et imposer l’opposant Alassane Ouattara.

Le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction chargée de donner les résultats définitifs de l’élection présidentielle a proclamé Laurent Gbagbo, élu (51, 45%) contre son adversaire Alassane Ouattara (48%).

Posted in: Dans l'actu, Economie