Côte d’Ivoire : La rébellion mise en échec à Yopougon (Abidjan)

Posted on 14 mars 2011

11


ABIDJAN – Les rebelles pro-Ouattara ont échoué lundi dans leur tentative d’occupation de la commune de Yopougon, à l’ouest d’Abidjan.

Plusieurs éléments des forces de défense et de sécurité auraient été aperçus en direction de Banco 2, un quartier de la commune, où existerait la dernière poche de résistance.

Des tirs à l’arme lourde ont été entendus tôt le matin du lundi dans plusieurs quartiers de la commune, notamment Port-Bouét 2, Wassakara. La résidence du chef d’Etat-Major à Andokoi a été aussi prise pour cible.

Les soldats onusiens qui avaient investi, en prélude à cette attaque, « les 4 entrées » de la commune ont été contraints par les populations à lever le camp, rapportent plusieurs témoins. Un char estampillé UN, abandonné par ses occupants, a été incendié.

A Abidjan, les combats opposant les FDS aux rebelles pro-Ouattara ont gagné en fin de semaine les quartiers d’Angré et du Plateau-Dokui, situés à la frontière entre Abobo et Cocody. Les rebelles qui tentaient d’infiltrer la commune ont été « violemment » repoussés.

Des combats violents opposent depuis des semaines les FDS aux rebelles dans l’Ouest et à Abidjan, notamment à Abobo où ils ont tenté de prendre le contrôle d’un camp de commandos de la gendarmerie.

Cette rébellion qui utilise des « méthodes terroristes » (attentat contre les domiciles privés, attaque des villages, assassinat rituels en égorgeant les victimes, incinérations des prisoniers), est soutenue par les forces onusiennes qui leur prêtent mains fortes.

Refusant sa défaite constatée par le Conseil Constitutionnel, Alassane Ouattara depuis son QG du Golf Hôtel, tente en complicité l’ONUCI, la force  française Licorne et ses miliciens rebelles, de renverser le gouvernement  de Côte d’Ivoire.