Côte d’Ivoire : Bloléquin aux mains des rebelles pro-Ouattara

Posted on 21 mars 2011

21


BLOLEQUIN – La ville de Bloléquin (ouest) est tombée dans la nuit du dimanche au lundi aux mains des rebelles proches de l’opposant Alassane Ouattara. Selon plusieurs sources concordantes, ceux-ci sont entrés dans la ville aux environs de « 1heure du matin ».

L’objectif visé serait la ville de San Pedro, au sud-ouest qui dispose du premier port d’exportation du café et du cacao. « Mais avant, il faudra annexer Guiglo et Duékoué », précise notre source, l’air douteux.

La prise de Bloléquin intervient alors que la rébellion a enregistré cette semaine plusieurs échecs à Abidjan (Yopougon, Adjamé, Williamsville, Abobo) et même à l’ouest (Doké).  Les Forces de défense et de Sécurité (FDS), après avoir fait échec à 2 reprises à l’annexion de la ville, avait délogé samedi les rebelles dans la localité avoisinante de Doké.

Depuis le 26 février, en violation du cessez-le-feu signé en 2004, les rebelles pro-Ouattara ont repris la guerre à l’ouest du pays en attaquant les localités de Zouan Hounien, Bin-Houyé, Toulepleu, Doké, Bloléquin et Duékoué dans l’indifférence de la communauté internationale.

Le chef rebelle pro-Ouattara, Soro Guillaume avait  annoncé la reprise de la guerre pour imposer Ouattara, révélant que son camp, censé avoir désarmé, était toujours «lourdement armé».

Refusant sa défaite constatée par le Conseil Constitutionnel, Alassane Ouattara depuis son QG du Golf Hôtel, tente avec le soutien l’ONUCI, la force  française Licorne et ses miliciens rebelles, de renverser le gouvernement  de Côte d’Ivoire.

Laurent Gbagbo, Président de la République démocratiquement élu, reconnu et soutenu par l’ensemble des institutions civiles et militaires du pays ainsi que la majeure partie de la population ivoirienne, détient l’effectivité du pouvoir en Côte d’Ivoire.