Côte d’Ivoire: L’Onuci et la Licorne combattent sur le théâtre des opérations

Posted on 29 mars 2011

21


ABIDJAN – L’opération des nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et les forces Françaises de la Licorne combatttent aux côtés de la rébellion sur le téhâtre des opérations, a-t-on appris d’une source militaire.

Selon une source introduite sur le théâtre des opérations, l’ONUCI et la Licorne ont changés de stratégie. Une information attesté par une autre source proche du théâtre des opérations à Duékoué qui révèle que « l’ONUCI et la Licorne ne se contentent plus de convoyer et ravitailler les rebelles mais bombardent » les positions des forces de défense et de sécurité (FDS), « avant de les installer ».

Des témoins auraient aperçu lors des combats à Daloa des « soldats blancs de la Licorne aux prises avec les FDS».

Dans les villes de Duékoué, Daloa, Issia (ouest) et Bondoukou (est), annoncés comme étant sous contrôle de la rébellion pro-Ouattara, des sources concordantes attestent que les combats seraient en cours entre les FDS et les rebelles largement soutenus par les forces onusiennes et la Licorne.

Lors d’une conférence de presse le 5 mars, les ministres de la défense et de l’intérieur avaient révélé l’implication des soldats onusiens sur le théâtre des opérations.

Au cours de l’attaque du centre émetteur le 27 février dans la commune d’Abobo (Abidjan), un hélicoptère estampillé UN a été aperçu survolant la zone durant les combats.

Une source proche du théâtre des opérations a révélé qu’ « un char de l’ONUCI (Opération des Nations Unies en côte d’Ivoire) » avait pris part le 25 février « à l’attaque  de la position tenue par les FDS, près de Zouan-Hounien à moins de 30 km de Danané».
Quelques jours auparavant, l’on apprenait que le 3è Bataillon Bangladais BANBAT 3 de l’ONUCI, basé à Odienné, quittait cette base pour se rapprocher de la ligne de front.

A Abidjan, plusieurs témoignages concordants indiquent la présence de « soldats blancs » dans les zones de combats, notamment à Abobo où l’ONUCI a renforcé sa présence alors que la commune s’est quasiment vidée de ses habitants.

Des images provenant d’un drone de la force Licorne, dont directscoop a eu copie, révèlent les positions des FDS lors des affrontements qui les ont opposés aux rebelles pro-Ouattara à Abobo les 10 et 11 février.

Le jeudi 16 décembre, des images des télévisions françaises ont révélé la collusion entre les casques bleus et les rebelles pro-Ouattara lors de la marche insurrectionnelle organisée par la coalition politico-armée du RHDP sur la maison de la télévision à Cocody.

Le représentant spécial du Secrétaire Général de l’Onu, Choï Young-Jin, par une «certification » précipitée alors que le Conseil Constitutionnel ivoirien n’avait pas encore donné de résultats définitifs, a créé la confusion sur les résultats de l’élection présidentielle du 28 novembre.

Refusant sa défaite constatée par le Conseil Constitutionnel, Alassane Ouattara depuis son QG du Golf Hôtel, tente en complicité l’ONUCI, la force  française Licorne et ses miliciens rebelles, de renverser le gouvernement  de Côte d’Ivoire.