Crise ivoirienne : le vatican demande une solution pacifique

Posted on 29 mars 2011

14


ABIDJAN – Le nonce apostolique a rencontré le Président Laurent Gbagbo lundi au palais présidentiel, lui demandant de tendre la main à « son frère » Alassane Dramane Ouattara, a constaté un journaliste de DirectScoop.

Monseigneur Ambroise Madtha a dénoncé les sanctions et tueries qui aggravent les souffrances des ivoiriens et évoqué la nécessité d’y mettre fin par le dialogue.

« Nous avons demandé au Président Gbagbo de trouver une solution pacifique, de faire un pas pour appeler par téléphone M.Ouattara. Le Président nous a assuré de le faire », a-t-il déclaré à sa sortie d’audience.

Cet appel du diplomate catholique abonde dans le même que le président Gbagbo qui, au lendemain de la crise post-électorale, avait appelé à un dialogue inter-ivoirien, seule solution selon lui, pour sortir de la crise.

Le Pape Benoït XVI, lors de la célébration de la fête de Noël, s’était également prononcé en faveur d’une résolution pacifique de la crise.

Cette même position est adoptée par l’église catholique de Côte d’Ivoire qui, à travers la Conférence Épiscopale, a exprimé le 03 janvier, son refus d’une intervention militaire ainsi que le respect de la souveraineté et des institutions du pays.

La Côte d’ivoire est plongée depuis 2002, dans une crise qui s’est enlisée dès la fin du deuxième tour des élections, qui a vu Laurent Gbagbo déclaré vainqueur par le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction ivoirienne pour proclamer les résultats définitifs.

Refusant sa défaite dûment constatée par le Conseil Constitutionnel, Alassane Ouattara, en complicité avec les soldats de l’ONUCI et de la Force Licorne, tente de renverser le gouvernement légitime de Côte d’Ivoire.