Burkina/mutinerie: Le gouvernement dissout, un nouveau chef des armées nommé par Compaoré

Posted on 16 avril 2011

46


OUAGADOUGOU – Le président burkinabè Blaise Compaoré a dissout vendredi par décrets son gouvernement et nommé un nouveau chef d’état-major des armées à la suite d’une mutinerie jeudi soir au sein de sa propre garde présidentielle.

Le premier décret porte sur la dissolution du gouvernement et précise que « les secrétaires généraux des ministères sont chargés des affaires courantes » jusqu’à la nomination d’une nouvelle équipe à une date non précisée.

Le second texte annonce la nomination d’un nouveau chef d’état-major des armées en la personne du « colonel-major Honoré Nabéré Traoré », qui remplace le général Dominique Djindjéré.

Un troisième et dernier décret porte sur la nomination du colonel Boureima Kéré comme adjoint au chef d’état-major particulier du président, le général Gilbert Diendiéré. Le colonel Kéré remplace à ce poste le colonel Omer Batiolo.
Des mutins avaient lancé un ultimatum  mercredi 30 mars au  président Burkinabé exigeant sa démission avant 18 heures.

Le président burkinabè Blaise Compaoré a reconnu le même jour,  lors d’un « discours à la nation » , que son pays traversait une crise et a souhaité discuter avec les mutins.
Le Chef de l’Etat Burkinabè avait réaffirmé « les excuses » du commandement militaire     « aux populations ainsi qu’à l’ensemble des acteurs du monde de la justice « .

Depuis février le Burkina Faso est l’objet de manifestations qui ont débuté avec les élèves ensuite les étudiants, suivie de la société civile pour ainsi gagner le terrains des hommes en arme.