Côte d’Ivoire : Situation sécuritaire délétère dans le pays

Posted on 22 avril 2011

42


ABIDJAN – La situation sécuritaire en Côte d’Ivoire reste aux dires de nombreux observateurs, encore critique dans le pays, principalement à Abidjan où continuent de sévir des groupes armés.

« C’est encore la confusion. On n’est pas rassuré. Les FRCI (nom donné aux forces pro_Ouattara) sont très présentes dans les rues mais cela n’empêche pas les pillages et les exactions. On ne voit pas non plus les ex-FDS et c’est inquiétant », commente un abidjanais.

Malgré l’appel à la reprise par les autorités militaires, les désormais ex-forces de défense et de sécurité semblent trainer le pas. « Les discours ne nous rassurent pas. On n’a aucune garantie d’autant qu’on nous assimile tous à des mercenaires de Gbagbo », confie un ex-FDS qui a requis l’anonymat.

Plusieurs villes de l’intérieur sont aussi livrées à elles-mêmes, du moins aux pilleurs. A Agboville, les coupeurs de route font la loi sur les grands axes menant à la ville. « Les FRCI ont dû mal depuis deux jours  à venir à bout d’eux », rapporte un habitant de la commune.

Il n’y a plus d’autorités administratives, ni de forces de police depuis le samedi 4 avril, soit 2 jours après l’arrivée des hommes de Ouattara. Un sous-préfet a confié qu’ « ils devraient reprendre du service bientôt sans avoir donné de date ».

« Des cambriolages à main armée sont signalés » ça et là. « Je me demande si les banques pourront rouvrir dans ce climat », s’inquiète un fonctionnaire.