Côte d’Ivoire : La « chasse aux sorcières » se poursuit

Posted on 30 avril 2011

64


ABIDJAN – Plusieurs responsables de police, dont le patron de la DST (Direction de la Surveillance du Territoire) ont été arrêtés jeudi puis conduits à l’Hôtel du golf, QG de la « présidence » d’Alassane Ouattara, a appris DirectScoop de sources concordantes.

Négblé Dogba César, patron de la Direction de la surveillance du territoire (Dst) et ses compagnons de fortune – Robet Gogo Joachim du Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos), Tiagnéré Jean Louis du district 3 de Yopougon et Yoro Claude des unités d’intervention – sont détenus sans aucun motif.

Plusieurs personnalités ainsi que les populations civiles jugées proches du Président Gbagbo, font l’objet de représailles malgré les nombreux appels à la retenue des organisations internationales.

A Yopougon, considéré comme un bastion du Président Gbagbo., des familles entières ont été exterminées. Selon le quotidien ivoirien « L’Inter », l’on assiste à une « chasse aux sorcières » des sympathisants du Président déchu par la coalition Licorne-ONUCI-combattants pro-Ouattara.

Une vague de violences dirigées principalement contre ses proches s’était abattue suite à la capture le 11 avril du Président ivoirien investi selon les lois constitutionnelles du pays. Des centaines de personnes avaient été arrêtés « arbitrairement » puis déportées dans des camps au nord du pays.

Plusieurs centaines d’autres sont portées disparues. De nombreux témoignages rapportent des massacres et exécutions sur indication. A l’ouest, toutes les organisations internationales présentes sur le terrain s’accordent sur l’existence « de massacres d’envergure dirigés contre les ressortissants Guéré proches  de Laurent Gbagbo et commises par les forces d’Alassane Ouattara».