Libye: L’un des fils de Kadhafi tué lors des bombardements de l’OTAN

Posted on 1 mai 2011

140


TRIPOLI – Le plus jeune fils du colonel Muammard Kadhafi a été tué dans le secteur de Bab al-Aziziya à Tripoli samedi soir lors des raids aériens de l’OTAN sur la résidence du colonel a-t-on appris de sources officielles.

selon des témoins sur place, le colonel Kadhafi se trouvait avec ses enfants et certains proches à l’intérieur du complexe qui abrite sa résidence lors des multiples bombardements de l’OTAN.

Le dirigeant Mouammar Kadhafi avait répété samedi qu’il ne renoncerait pas au pouvoir et a appellé à des négociations pour mettre fin au conflit qui ensanglante la Libye depuis près de trois mois.

« L’Otan doit abandonner tout espoir d’un départ de Mouammar Kadhafi.Je ne quitterai pas mon pays et je m’y battrai jusqu’à la mort », a précisé Kadhafi à la télévision, en qualifiant les rebelles de « terroristes » venus de l’étranger et en affirmant être « sacré » pour son peuple.

« Nous sommes prêts à négocier avec la France et les Etats-Unis mais sans condition (…).Nous ne nous rendrons pas mais je vous appelle à négocier. Nous pouvons régler nos problèmes entre Libyens sans nous battre, retirez vos flottes et vos avions », a déclaré Kadhafi s’adressant à l’Otan.

Le Conseil national de transition, organe politique des rebelles libyens basé à Benghazi (est), a lui aussi rejeté toute négociation avec M. Kadhafi, affirmant que ce dernier n’avait plus aucun rôle à jouer dans l’avenir du pays.

Le départ du colonel libyen est aussi réclamé par les Etats-Unis et l’Union européenne.Paris et Washington, avec Londres, avaient lancé l’opération militaire en Libye le 19 mars, sous l’égide de l’ONU.

le gouvernement britannique avait envoyé mercredi 20 avril des officiers militaires pour conseiller les rebelles libyens contre les forces du Président Muammar Kadhafi.

Les gouvernements Français et Italiens ont aussi envoyé des troupes pour encadrer les rebelles Libyens.

Des mesures que le ministre des Affaires étrangères libyen a dénoncées en prévenant que la venue des conseillers allait réduire les chances de paix en Libye.