Côte d’Ivoire/Investiture d’ADO : Bruits de bottes à l’approche du 21 mai

Posted on 16 mai 2011

189


ABIDJAN – Une attaque des « résistants » (combattants restés fidèles au Président Gbagbo et essentiellement composés d’anciens membres des forces de défense et de sécurité) n’est pas à exclure entre le 18 et le 22 mai, a appris DirectScoop d’une source militaire.

Cette information intervient alors que lundi le quotidien ivoirien « l’Inter » alertait l’opinion sur une imminente attaque de combattants présentés comme des « pro-Gbagbo ».

« Nous demandons aux chefs d`Etat invités de s’abstenir du voyage en Côte d`Ivoire (…) Nous attendons le mot d`ordre de notre chef, avant d`entrer en action dans quelques heures. Nous demandons aux populations ivoiriennes de quitter le territoire ivoirien avant le 21 mai 2011», auraient confié les « résistants » au journal.

Des bruits de bottes sont déjà signalés dans le sud-ouest où les FRCI (armée créée par Ouattara) auraient essuyé de sérieux revers. Ceux-ci auraient fui les villes de Méagui et de Soubré, demandant l’aide de l’ONUCI (Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire) présente dans la ville portuaire de San Pédro.

Le « com’zone » (commandant de zone) de Bouna (nord-est) a révélé dans une vidéo circulant sur internet, qu’il serait en possession d’informations faisant état d’une attaque imminente en vue de libérer les prisonniers politiques qui y sont détenus.

A Abidjan, la méfiance entre les ex-FDS, particulièrement la gendarmerie et le nouveau pouvoir, s’est accentuée ces derniers jours avec la brève détention vendredi du Général Guiai Bi Poin à l’hôtel du Golf, commandant du CECOS (Centre de Commandement des Opérations de Sécurité).

Le patron de cette unité d’élite spécialisée dans la sécurisation de la ville d’Abidjan y avait été convoqué avec  une cinquantaine d’officiers, chef de commandement d’unités. La plupart d’entre eux n’avaient d’ailleurs pas répondu à cette convocation.

Alassane Ouattara qui a accédé au pouvoir grâce à une intervention armée menée par la coalition Licorne (France) – ONUCI – combattants pro-Ouattara, prévoit son investiture en tant que Président le 21 mai.