Ouganda : La résidence de l’opposant Besigye encerclé par la police

Posted on 17 mai 2011

9


KAMPALA- La police Ougandaise a encerclé depuis lundi matin le domicile du leader de l’opposition Kizza Besigye, a-t-on appris de sources officielles.

Sa femme, Winnie Byanima, qui a pris la voiture de son mari pour se rendre à l’aéroport a été brièvement arrêtée lundi et a dû annuler son vol pour le siège des Nations unies à New York, où elle travaille.

Wafula Oguttu, le porte-parole du Forum pour le changement démocratique, accuse le gouvernement d’avoir mis le colonel Besigye en résidence surveillée.

« Au moment où je vous parle, ils ont renforcé le déploiement des policiers et des militaires autour de la maison de Besigye. C’est comme s’ils avaient décidé de le mettre en résidence surveillée. Et nous aimerions que le gouvernement nous explique pourquoi ils confinent cet homme dans sa maison », a déclaré Wafula Oguttu.

 L’un des porte-parole de la police ougandaise, Sekate, a affirmé lundi que le colonel Besigye était libre de ses mouvements et que les forces de l’ordre présent autour de son domicile étaient en patrouille, comme partout ailleurs à Kampala.

L’opposant, Kizza Besigye, avait regagné jeudi  l’Ouganda  après s’être fait soigner au Kenya suite à des violences policières lors d’une manifestation contre la vie chère.

A la tête d’un mouvement de contestation contre la vie chère, le leader de l’opposition a été arrêté à quatre reprises en avril. Il a été blessé une première fois à la main par une balle en plastique puis aspergé aux yeux de gaz lacrymogène.

Au moins neuf personnes ont été tuées en un mois dans ce mouvement de contestation sévèrement réprimé par le régime de Yoweri Museveni, selon l’organisation Human Rights Watch (HRW).