Sénégal/Libye : Wade reconnait la branche politique de la rébellion Libyenne(CNT) comme « opposition historique et légitime »

Posted on 20 mai 2011

65


DAKAR – Le président Sénégalais, Abdoulaye Wade, a reconnu jeudi, dans un communiqué, le Conseil National de transition (CNT) – branche politique de la rébellion libyenne – comme une « opposition historique et légitime », a constaté un correspondant de DirectScoop.

Dans son communiqué, le chef de l’État Sénégalais déclare reconnaître « Moustapha Abdeljalil et les forces politiques qu’il représente comme constitutifs de l’opposition historique et légitime » en Libye.

Selon certaines sources, le président français Sarkozy n’est pas étranger à cette audience.

« Le président français a besoin d’un homme comme Wade pour valider au niveau africain ses actions militaires en Lybie. Mieux encore, Sarkozy comptera sur le soutien de Wade pour introduire le CNT dans l’Union africaine dans le seul but d’exclure le pouvoir libyen de cette instance continentale », rapporte seneweb.com, un site d’information Sénégalais.

Nicolas Normand, Ambassadeur de France à Dakar a été reçu en audience par le Président Wade avant l’arrivée au Palais d’Ali Zeidan et Mansour Sayf-al-Nasr, les deux  représentants du CNT.

Wade est le premier président africain à reconnaitre la branche politique de la rébellion Libyenne. Il emboite le pas au Président Français qui a été le premier à recevoir le président du CNT.