Etats-Unis/Côte d’Ivoire : Un fonctionnaire de l’administration Obama contredit et hué devant le Sénat

Posted on 21 mai 2011

270


WASHINGTON D. C. – William Fitzgerald, porte-parole du département d’Etat américain a été hué, lors de son audition, jeudi  devant la commission des Affaires Etrangères du Sénat américain, portant sur la Côte d’Ivoire, ont rapporté plusieurs témoins à DirectScoop.

L’assistance, composée en majorité d’ivoiriens, a exprimé ainsi sa désapprobation face aux « contrevérités » avancées par l’envoyé d’Hillary Clinton. Les élections en Côte d’Ivoire avaient été claires et transparentes, donnant Alassane Ouattara vainqueur, a soutenu le fonctionnaire qui confiera avoir basé son rapport sur des « organisations crédibles ».

S’agissant du Président Laurent Gbagbo, « il est en bonne santé et bien traité », a dit M. Firzgerald devant la commission des Affaires étrangères du Sénat. Une affirmation immédiatement contredite par l’intervention du sénateur républicain d’Oklahoma, Jin Inhofe.

« Ce n`est pas vrai », présentant des photos « insupportables» du couple Gbagbo lors de leur capture. « Regardez cette photo, il a été frappé sur le côté du visage », a-t-il poursuivi, parlant du Président Laurent Gbagbo.

Le sénateur Inhofe a engagé depuis le mois avril une campagne d’information et de sensibilisation du Sénat américain sur les évènements qui se sont déroulé en Côte d’Ivoire suite au refus de Monsieur Ouattara d’accepter les résultats définitifs proclamés par le Conseil constitutionnel ivoirien.

Cette campagne a abouti à cette audition du département d’Etat américain sur sa position dans le conflit ivoirien.

Monsieur Inhofe demande aussi la libération du Président Laurent Gbagbo et de tous ses proches qui ont été arbitrairement arrêtés et sont illégalement détenus sans chef d’accusation dans plusieurs camps du nord du pays.

Posted in: Dans l'actu