Côte d’Ivoire/Commission Nationale d’Enquête : Vers un rapport dirigé

Posted on 20 juillet 2011

80


YAMOUSSOUKRO – Le gouvernement conduit par Alassane Ouattara, Président par la coalition armée Licorne-ONUCI-FRCI  a annoncé mercredi la création d’une « Commission Nationale d’Enquête sur les atteintes aux Droits de l’homme et aux droits humanitaires survenues après l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 ».

L’annonce a été faite à l’issue d’un conseil des ministres tenu à Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire.

 Selon le communiqué de la rencontre dont DirectScoop a eu copie, la mise sur pied de cette commission vise entre autres à « apporter des réponses appropriées aux rapports produits par un certain nombre d’organisations internationales de défense des droits de l’homme sur des possibles violations de ces droits sur le territoire ivoirien ».

Le gouvernement d’Alassane Ouattara fait l’objet d’accusations portant sur des violations de droit de l’homme. Les Forces Républicaines de côte d’Ivoire, armée créée par Ouattara dans sa conquête du pouvoir, sont pointés du doigt.

Dans son rapport rendu public le 2 juin, Human Right Watch parle d’ « exécutions extra-judiciaires » auxquelles auraient participé de façon active les chefs de guerre, Chérif Ousmane et Ousmane Coulibaly.

Amnesty Internationale, quant à elle, a estimé dans son rapport du 27 mai qu’à partir du moment où « les liens de subordination entre les forces armées des Forces nouvelles et Alassane Ouattara ont été définitivement éclaircis [par décret présidentiel pris le 17 mars et créant les FRCI, nouvelle armée sensée réunir la rébellion des Forces Nouvelles et les Forces de Défense et de Sécurité] », celui-ci devrait assumer « la responsabilité de tous les actes commis ou tolérés par ces forces armées ».

Les Forces pro-Ouattara se sont rendues fréquemment coupables d’exactions sur les populations, notamment les massacres de Duékoué où l’on a dénombré près d’un millier de civils tués en l’espace d’une journée.

Posted in: Dans l'actu, Justice