Côte d’Ivoire: Amnesty International accuse Ouattara d’organiser de sanglantes représailles et de terroriser les ivoiriens

Posted on 27 juillet 2011

68


LONDRES – Amnesty International a accusé mercredi dans son rapport, Alassane Ouattara d’organiser de sanglantes représailles et de terroriser les ivoiriens.

L’organisation internationale constate que depuis l’enlèvement le 11 avril du Président ivoirien Lauurent Gbagbo, les exécutions extrajudiciaires, tortures, disparitions, viols ont considérablement augmenté.

Ce rapport intervient au moment où Alassane Ouattara, Président installé par la coalition armée ONUCI- Licorne- FRCI, est en visite aux Etats-Unis et aura même les honneurs d’être reçu demain par Barack Obama, qui l’a soutenu à bout de bras.

L’organisation humanitaire constate que les violences ont augmenté depuis l’investiture d’Alassane Ouattara au gré d’une vague de représailles. Amnesty dénonce en particulier les exactions commises par les combattants de Ouattara.

Un témoin a raconté comment un homme de 33 ans a été exécuté le 29 mai par les FRCI au moyen d’un pneu en feu placé autour de son cou. Le rapport est truffé de témoignages de ce type.

Plus de 100 jours après le renversement du régime ivoirien, le retour à un Etat de droit demeure hypothétique. Le Président Gbagbo et l’ensemble des prisonniers politiques sont toujours incarcérés sans aucun chef d’inculpation. Les manifestations et autres actions pacifiques se poursuivent pour demander leur libération.