Côte d’Ivoire : Le chef par intérim du FPI menacé de mort

Posted on 1 août 2011

43


ABIDJAN – Le nouveau chef par intérim du Front Populaire Ivoirien (FPI, parti fondé par le Président Gbagbo) devrait se faire plus discret dans les prochains jours en raison de « menaces sérieuses de vie» a appris DirectScoop.

« Monsieur Miaka Oureto devrait observer un retrait sécuritaire pour une période », apprend-t-on auprès du cabinet de l’homme. Selon « Notre Voie », quotidien proche du FPI, il serait visé par un commando pro-Ouattara, qui envisagerait de l’assassiner. Objectif : tuer toute velléité de « retour politique du FPI ».

Le parti de Laurent Gbagbo est menacé de dissolution par les nouvelles autorités qui mènent « une véritable chasse aux opposants ». Le Président du parti et ses 2 premiers vice-Présidents sont incarcérés depuis le 11 avril sans aucun mandat d’arrêt dans le nord du pays à l’instar du Président Gbagbo.

Plusieurs observateurs ont qualifié ce « régime autocratique » de « dictature rampante». « On est poursuivi, vilipendé, toisé, apostrophé etc. si on rame à contre- courant de la volonté du pouvoir. Des titres de la presse libre sont quotidiennement traqués et des journalistes poursuivis», dénoncent-ils.

Plus de 100 jours après le renversement du Président Gbagbo, le retour à un Etat de droit demeure hypothétique. Le Président Gbagbo et l’ensemble des prisonniers politiques sont toujours incarcérés sans aucun chef d’inculpation. Les manifestations et autres actions pacifiques se poursuivent pour demander leur libération.

Posted in: Dans l'actu