Libye : Risque d’un massacre à Tripoli?, les rebelles se disent au porte de la capiltale

Posted on 18 août 2011

14


BENGHAZI – Les rebelles libyens ont affirmé, jeudi, être aux portes de Tripoli, mais leur chef, Moustapha Abdeljalil, dit craindre, dans un entretien publié jeudi par le quotidien Asharq al-Awsat, un massacre dans la capitale.

Interrogé sur la bataille de Tripoli par le quotidien panarabe, M. Abdeljalil a reconnu craindre « une véritable boucherie au vu du comportement de Kadhafi ».

« De violents combats ont lieu actuellement dans la localité d’Ajaylat, où les forces rebelles tentent de pénétrer militaire « , a déclaré un porte-parole de la rébellion, le colonel Ahmed Omar Bani, au cours d’une conférence de presse à Benghazi (est).

Cette autre tentative d’offensive intervient alors que l’organe politique de la rébellion Libyenne se trouve affaiblie par les divisions internes.

Le Conseil national de transition libyen (CNT), branche politique de la rébellion Libyenne, avait limogé, lundi 09 août, son “bureau exécutif” qui faisait office de gouvernement dans la capitale rebelle de Benghazi.