Côte d’Ivoire: Meeting public du FPI à Koumassi malgré les menaces des partisans de Ouattara

Posted on 5 septembre 2011

201


ABIDJAN – Le FPI, parti fondé par le président ivoirien Laurent Gbagbo a organisé dimanche à Koumassi un meeting, malgré les menaces des partisans de Ouattara, pour « briser la peur » et réclamer la libération de leur leader, a constaté un journaliste de DirectScoop.

Une première depuis l’arrestation le 11 avril, par les forces Françaises du président ivoirien Laurent Gbagbo, et remis aux forces de Ouattara.

Plusieurs militants du Front populaire ivoirien (FPI) se sont rassemblés dans le calme à Koumassi, un quartier populaire de la capitale économique ivoirienne.

« Il faut briser la peur en nous » a lancé Jules Yao Yao, député FPI de Koumassi, initiateur de cette manifestation, habillé d’un pagne à l’effigie de M. Gbagbo.
« Nous demandons à Alassane Ouattara de libérer Gbagbo, parce que sans Gbagbo il n’y a point de réconciliation en Côte d’Ivoire » a affirmé Yao, membre des instances dirigeantes du FPI.

Le couple présidentiel a été inculpé en août de « crimes économiques » après 4 mois de détention illégale sous prétexte de « crimes contre l’humanité ». Les manifestations de protestation se multiplient pour demander leur libération ainsi que celle de tous les d étenus politiques.

Publicités